Sydney et Tasmanie – 20/3 au 31/3

Nous voilà arrivés a Sydney !!!! Quel choc en arrivant : my God cette ville est hors de prix !!!!!!! Et ici on ne négocie pas les prix…
Nous retournons quelques années en arrière pour nous installer dans une auberge de jeunesse en plein coeur de sydney. Et nous voilà partis a la conquête de la ville et surtout du fameux opéra de sydney !
Redecouvrir les rues d’une grande ville « civilisée », ces messieurs en costume ou ces dames en tailleur escarpins nous rappellent qu’il faudra un jour que nous rentrions…. et que malheureusement les semaines défilent et ce moment risque d’arriver très vite.

Durant notre promenande dans Sydney, nous prenons conscience du stéréotype australien qui nous fait bien rire :
L’australien est grand – ils nous depassent tous d’au moins une tete !
L’australien est muscle, très musclé voire trop musclé – et ce n’est pas uniquement le résultat de la gonflette
L’australien porte une casquette, parce que ça fait cool
L’australien fait du surf
L’australien a un accent très prononcé !

L’australienne elle, est blonde, coiffée en queue de cheval
L’australienne porte un fuseau parce qu’elle fait du sport
L’australienne pratique le jogging sur l’heure du déjeuner, avec une copine. Le jogging ici ça se pratique en duo
L’australienne a aussi un accent tres prononcé !

Après ces constats particulièrement pertinents (!) , nous arrivons devant la zone touristique de Sydney : l’opéra, le pont et le circle quay. Nous passerons des heures à photographier l’opera sous tous ses angles – nous nous rendons compte que nous avons la chance d’être au bout du monde, devant un monument mythique !

image

image

image

image

image

image

Le temps d’une journée, nous partons faire une petite escapade au bord de la mer a Bondi beach, un coin reputé pour ses vagues, et donc surtout fréquenté par les surfeurs.

■■■■■■■■■■■■■■■■■■■■■■■■■■■■■■■■■■■■■■■■■■■■■■■■■■■■■■■■■■■■■■■■■■■■■■■■■■■■■■■■■■■■■■■■■■■■■■■■■■■■■■■■■■■■■■■■
TASMANIE

Il est déjà temps de reprendre l’avion direction Hobart, la ville principale de la Tasmanie. Après une nuit blanche a l’aéroport (ou plutot au McDo près de l’aéroport car nous nous sommes fait virer de l’aéroport qui fermait ses portes !), nous arrivons a Hobart où il fait très froid ! il doit faire 5 degrés ici a 8h. Après tant de temps sous les climats tropicaux, cela nous change !
Nous découvrons cette petite ville paisible en bord de mer. Puis nos jambes commençant a nous chatouiller un peu nous décidons de partir a l’ascension du Mont Wellington a 1210m d’altitude afin de contempler la vue panoramique. Il fait très froid la haut, mais la vue en valait le coup. Une vue a 180° sur toute la baie d’Hobart, avec une magnifique arc en ciel en guise de cadeau de bienvenue ! Puis rattrapés par une grosse averse sur le retour, nous tenterons de rentrer en stop… mais suite a un échec cuisant, nous finirons pas prendre le bus.
image

image

image

image

De retour a l’auberge, nous rencontrons Lola qui nous propose de partager une location de voiture avec elle et 2 amis Louis et Caroline – nous voila embarqués en quelques minutes dans une aventure camping en Tasmanie !
Les présentations sont faites, la voiture est louée, les achats camping : tentes, casseroles sont faits, nous pouvons prendre la route pour une semaine de road trip sur l’ile de Tasmanie !
Premiere expérience également de conduite a gauche, sur une voiture automatique. Toutes les commandes sont inversées, il nous arrivera donc a plusieurs reprises d’enclencher les essuis glaces au lieu du clignotant ce qui bien évidemment suscitera quelques franches rigolades !

La 1ere nuit en camping sera une vraie immersion dans la nature : nous campons au parc national du Mont Field, en plein bush – et alors que la nuit tombe et que nous trinquons a cette aventure qui commence, des petits opposums pointent le bout de leur nez ! Il semble qu’ils aient leurs habitudes ici, nous sommes en fait sur leur territoire. Toute la nuit, nous les entendrons roder autour de la tente a la recherche de quelques restes de nourriture.
Après une nuit glaciale, nous nous réveillons à l’aube pour notre première randonnée au milieu du bush et des cascades tasmaniennes.
image

image

image

Puis nous reprenons la route direction la cote est. Les paysages que nous traversons sont sublimes, authentiques . L’ile n’est pas densement peuplée ce qui laisse la place a d’immenses plaines verdoyantes et des forêts.

image

Apres quelques heures de voiture, nous voici arrivés sur les premiers paysages de la côte est : des étendues de sable blanc, une mer très claire qui malheureusement par manque de soleil ne se révélera pas turquoise. Mais la beauté du paysage n’en est pas altérée pour autant.
image

image

Premier stop a ‘Bay of Fires’ qui tient son nom du lychen orange qui s’est deposé sur les rochers. Le contraste de ces rochers orangers, de la mer claire, du sable blanc et du ciel gris est saisissant . Et a notre grande surprise, nous ferons la rencontre des habitants des lieux : des pingouins!
image

image

image

image

Nous descendons progressivement la cote : St Helens le temps d’une pause pique nique au milieu des mouettes et des goélands, puis Bicheno et enfin nous arriverons au parc national de Freycinet.
image

Nous trouvons un camping sur Richardson bay avec vue sur la mer où nous serons accueillis par un petit wallabi en plein repas !
image

image

image

Les nuits toujours aussi froides et humides auront raison de Lola qui dormira désormais dans la voiture. .. de notre côté nous sommes équipés pour les nuits : collants polaire, chaussettes en laine, sous pull et pull polaires, tour de cou polaire, bonnet, drap de soie, couverture, duvet et couverture de survie pour s’isoler du froid et de l’humidité ! Autant vous dire qu’on y pense a 2 fois avant de se lever au milieu de la nuit !

Nous passons 2 jours a explorer les lieux : Wineglass bay , sleepy bay, honeymoon bay. Des vues magiques sur la plage et des rencontres uniques avec les petits habitants du parc national les wallabis qui nous font vite oublier a quel point nous avons eu froid !!
image

image

image

image

image
image

image

image

Puis nous partons en direction de notre dernière destination : port Arthur et le parc national de Tasmanie, sous la pluie malheureusement. Dur dur de camper sous la pluie, lorsque tout est trempé et que rien ne sèche ! Mais nous gardons le sourire et partons a la découverte des prochains paysages.
Le site historique de port Arthur tout d’abord chargé d’histoire : située sur la péninsule de Tasmanie, port Arthur etait un pénitencier ‘naturel’ pour les prisonniers recidivistes. Etant situé sur une presqu’ile, et relié a la terre par une étroite bande de terre de 100m de large, les risques d’évasion étaient limités.
image

Puis nous partons en randonnée dans les forêts tasmaniennes pour decouvrir des falaises hautes de 300m au dessus de la mer, et la fameuse vague Shipstern Bluff, une vague qui peut atteindre 8m, très connue des surfeurs car une sorte d’escalier se forme a l’interieur de la vague.
image

image

image

Enfin pour finir cette belle journee, nous allons a la rencontre des diables de tasmanie et des kangourous dans le centre de conservation de Tanara. Le voila le fameux diable de Tasmanie ! Un mélange entre un bouledogue, une hyène et un rat, qui grogne et semble très agressif. Une espèce en voie de disparition puisque depuis 15 ans, une maladie se propage tres rapidement et la population de diables sur l’ile diminue constament : ils sont atteints d’un cancer facial très contagieux et fatal. D’ou ce centre de protection et de conservation qui travaille a les protéger de cette contamination.
image

image

Quelques chiffres :
1229 km parcourus
18 repas gastronomiques et très equilibrés, principalement composés de pâtes et de sandwich !
7 nuits passées sous la tente
5 backpackers a la découverte de la Tasmanie
3 jours de pluie
1 semaine inoubliable

Et surtout de belles rencontres : kangourous, wallabis, diables de Tasmanie, opposums, pingouins, wonbats
image

image

image

image

image

image

De tous les australiens rencontrés sur ce périple, tous sont du même avis : la Tasmanie ressemble beaucoup a la Nouvelle Zelande en terme de paysages !
Nous avons déjà hâte de découvrir notre prochaine destination : la suite le 2 avril a Christchurch !

Publicités
Un commentaire

Une réflexion sur “Sydney et Tasmanie – 20/3 au 31/3

  1. sartori

    enfin des nouvelles coco jl

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s

Créez un site Web ou un blog gratuitement sur WordPress.com.

%d blogueurs aiment cette page :