Bolivie – 5/6 au 4/7

Depuis le nord du Chili, nous attendons sur le bord de la route qu’un bus passe direction la bolivie. Apres une petite demi heure d’attente c’est gagné ! Nous montons dans un bus direction la frontiere bolivienne ! Deja dans le bus, nous sentons que nous commencons un nouveau chapitre en amerique latine . Les autres pasagers du bus sont habillés de facon traditionnelle en Bolivie : les femmes portent des jupes, des grandes chaussettes en laine et des sandales !! Elles transportent tout leur bazar dans des grands tissus jal’qua tres colorés, et surtout, quelque soit leur âge, elles sont toutes coiffées avec 2 grandes nattes qui leur tombent sur le dos.
image

image

La frontiere bolivienne franchie, nous voila a sillonner les premieres routes boliviennes. C’est incroyable de voir autant de différences entre les 2 pays de part et d’autre de la frontière. On ressent immédiatement la pauvreté du pays de par les villages traversés et les populations croisées.
Après 6h de bus, nous arrivons a notre ville étape : Oruro. Une ville sans intérêt dans laquelle nous ne resterons que le temps d’une nuit. Une nuit très froide puisque nous sommes en altitude, et qu’il n’y a pas de chauffage dans l’hôtel ! Nous sommes bien contents d’avoir nos duvets !!
Le lendemain, nous reprenons un bus direction la ville de Potosi. Arrivés au terminal de bus d’Oruro, nous nous sentons un peu regardés – nous serons les seuls touristes a prendre le bus local. Nous devons nous acquitter d’un droit d’accès au quai – quelques bolivianos seulement. Le bus démarre, mais à peine a t’il franchi les barrières du terminal de bus qu’il s’arrête et une dizaine de boliviens montent dans le bus. Ils attendaient en fait derrière les grilles du terminal pour ne pas payer le droit d’accès au quai !! Une bonne technique pour faire des économies !

Nous arrivons a la cité coloniale de Potosi inscrite au patrimoine mondial de l’Unesco, la ville de plus de 100.000 habitants la plus haute du monde ! Nous sommes en effet a 4090m d’altitude ! Heureusement le temps est particulièrement clement, et le soleil nous chauffe le dos ! Mais dès que la nuit tombe, on resort les polaires et le bonet.
Le lendemain, nous visiterons le centre ville de Potosi, ainsi que la casa de la moneda, construit par les espagnols, où on frappait la monnaie jusqu’en 1870. Et nous finirons la journee par la visite du couvent Santa Teresa installé dans un superbe batiment colonial.
image

image

image

image

Le lendemain, nous reprenons un bus destination Tupiza, au sud de la Bolivie où nous attendent Thomas et Marie que nous avions rencontré sur l’île de pâques. Nous partirons tous les 4 faire le tour du sud Lipez et le Salar d’Uyuni. Pour la première fois de notre voyage nous aurons un comité d’accueil a notre arrivée puisque Thomas est venu nous chercher a la station de bus !
Nous passerons l’apres midi a regler les derniers details de notre excursion avec l’agence, puis achat de quelques provisions au marché….et là nous retrouvons Stephanie et Thibault, les nantais que nous avions rencontré au Vietnam ! Et au même moment arrivent Aude et Marc, 2 français qui ont partagé 3 semaines en Argentine avec Thibault et Stéphanie, et qui passeront la prochaine semaine avec nous. La soirée sera une soiree retrouvailles au restaurant où nous nous raconterons histoires et anecdotes de ces 6 derniers mois. Trois heures à parler voyage, expériences et galères – les yeux brillent de partager nos sentiments sur ce que nous tous considérons comme le voyage de notre vie.

Et le lendemain nous montons dans le 4×4 avec Mario notre guide chauffeur, Lourdes la cuisinière, et nos compères des prochains jours Marie et Thomas. Points de vue grandioses sur les montagnes, pistes poussiereuses, decors desertiques, observations des lamas, vigognes, viscachas et nandus (des sortes d’autruches). Une première journée riche de paysages magnifiques. Puis nous passerons notre première nuit en altitude, dans un hébergement spartiate, digne des lodges du Nepal : électricité de 18h a 21h le temps de jouer aux cartes, et pas de chauffage malgré une température avoisinant les 0 degrés…. il fait froid, nous dormirons en polaires et bonnet dans nos duvets ! Et nous carburons au mate de coca afin de nous aider a mieux supporter l’altitude car nous devons etre a 4000m
image

image

image

image

image

image

image

image

image

image

image

La 2eme journée sera aussi riche que la précédente : traversées d’immensites désertiques et de pistes dignes d’un Paris -Dakar, visite des lagunas verde et blanca a 4855m, puis stop aux thermes naturelles pour un bain a 38°C. Et nous grimpons quelques dizaines de mètres supplémentaires pour atteindre les geysers a 5000m d’altitude. Pas de maux d’altitude dans notre groupe car nous sommes assez bien acclimatés. Par contre il y a un vent très fort et glacial, difficile de rester longtemps dehors. Quelques clichés et on remonte rapidement dans la voiture. Nous terminerons la journée par la découverte de la laguna colorada, aux eaux rouges dans lesquels se tiennent des flamants roses. A cette heure-ci de la journée, quand le soleil commence a descendre la lumière est superbe et permet de révéler des couleurs sublimes dans la lagune.
Puis nous regagnons notre hébergement pour passer une seconde nuit tout aussi glaciale que la précédente.
image

image

Et hop un petit saut a 4855m !

image

Les geysers du sud Lipez a 5000m

image

La laguna colorado


image

image

Et a 5h, reveil glacial, on enfile toutes les couches de vetements que nous avons pour aller assister au lever du soleil au milieu du salar d’Uyuni. Sur le trajet, notre chauffeur s’amuse a eteindre les phares du 4×4, sachant qu’en roulant toujours tout droit il n’y aura aucun obstacle tant le salar est immense. Nous grimpons sur l’ile aux cactus pour admirer le reveil de l’astre solaire.
Puis sous les premiers rayons, nous partons faire une serie de photos marrantes car il n’y a aucun horizon . On peut donc jouer avec les effets de perspective.
Ce salar a perte de vue est impressionnant – une immensité blanche, formée d’hexagones de sel particulierement eblouissant !
Puis une dernière visite au cimetière des locomotives et il est déjà temps de reprendre le bus direction Sucre.
image

image

image

image

image

Sucre est la capitale historique du pays – une tres jolie ville blanche « la ciudad blanca » où nous serons restés 1 semaine car on a adoré cette ville !! On s’y sent bien, un peu comme chez nous… et ca sera egalement l’occasion pour nous de prendre des cours d’espagnol ! A raison de 3h de cours par jours, de quoi nous laisser le temps de visiter la ville et ses environs :
– le marché de Tarrabucco, un grand marché artisanal principalement où se retrouvent les habitants des differentes communautés en tenues traditionnelles
image
image

image

image

image

-la iglesia San Felipe ou nous aurons l’occasion de grimper sur les toits le temps d’admirer la ville vue d’en haut
image

image

– el centro : plaza del 25 de mayo, marché central, mirrador

Le seul ‘hic’ de cette ville (et globalement de toute la bolivie en general ) c’est la circulation. Les boliviens sont très très égoïstes au volants, chacun pour soi, a celui qui forcera le plus le passage. Autant vous dire que quand on est piéton, on est très loin d’être prioritaire même si on traverse sur un passage piétons quand les voitures sont sensées être arrêtées a un feu rouge… alors la ville a mis en place les zèbres qui sont la pour éduquer la population!
image

Après cette semaine à Sucre, nous rejoignons Aude, Marc, avec Marie et Thomas a la paz, capitale politique et économique. Une grande ville située entre 3200m et 4000m d’altitude, dominee par l’illimani et l’Huyana Potosi qui culminent a plus de 6000m d’altitude. Toute la ville est donc située dans une cuvette entre les montagnes.
On part se promener dans le marché, la place principale, decouvrir les petites boutiques d’artisanat, le marché aux sorcieres où sont accrochés des foetus de lama en guise de porte bonheur – on aime bien l’ambiance qui règne dans cette ville !
Et dans l’après midi, direction le stade pour assister au « Cholitas wrestling » , c’est a dire un combat de catch version filles en habits traditionnels !! Assez répandu dans la capitale, et très rigolo à regarder !! Pour les vrais coups on reviendra, il s’agit plutot de catch théâtral, mais on a bien rigolé !
image

image

Le lendemain, nous partons nous degourdir les jambes et grimper le Chacaltaya qui culmine a 5395m … une premiere pour nous qui n’avons jamais grimpé si haut ! La grimpette n’est pas evidente, nous ressentons le manque d’oxygene lie a l’altitude. Mais en allant a notre rythme, on arrivera tranquillement au sommet !! De la haut, superbe vue sur la Paz et les sommets alentours

Pour la suite, changement radical de decor, nous partons vers l’amazonie !! Tandis que Marie et Thomas sont partis a l’ascension d’un sommet a 6000m version alpinisme, nous partons avec Aude et Marc vers Rurrenabaque.
Première etape : prendre l’avion… toute une expédition ! Reveil 5h, taxi 5h30, arrives a l’aéroport 6h. Jusque la tout va bien ! On embarque dans le petit coucou qui nous sert d’avion, on roule, et finalement on fait demi tour pour debarquer tous les passagers, et s’entendre dire que le vol est decalé a 16h car le pare brise de l’avion est brisé ! 10h d’attente un peu longues dans l’aéroport militaire où il n’y a franchement rien a faire – nourris au lance pierre a raison d’un mini sandwich et d’un verre d’eau ….. 16h, tout le monde remonte dans un autre avion encore plus petit, et enfin nous decolons vers Rurrenabaque. A l’arrivée, changement radical de decor : climat tropical ! on descend de l’avion sur une petite piste en terre au milieu d’une foret tropicale, il fait chaud et humide…on y est !!!
Apres une nuit chaude sous la moustiquaire, nous partons en 4×4 vers le coeur de l’amazonie . 3h de 4×4 sur une piste defoncee, ou nous fpons 2 stops : un pour observer un paresseux perché dans son arbre, et un autre un peu forcé pour réparer le moteur !
Puis nous arrivons près d’une rivière où jouent des dauphins roses !! Bon ils sont très moches, mais on ne s’attendait pas a trouver des dauphins ici !
On embarque dans la pirogue direction notre lieu de campement. Sur le trajet, nous serons émerveillés par la nature, par cette flore si dense, et par tous les animaux que nous découvrons en route : tortues, singes, oiseaux de toutes sortes. Nous arrivons a notre lodge, ou l’hebergement sera on ne plus basique, mais dans un decor tellement exotique : entre riviere et foret amazonienne, accessible uniquement en bateau, et ou, on le decouvrira plus tard, viennent se promener capybaras (des castors géants) , singes, oiseaux et caïmans… le temps de faire le tour des lieux, nous repartons en pirogue pour assister au coucher de soleil .

Le lendemain, après une nuit presque a ciel ouvert, séparés de l’exterieur par une simple moustiquaire, a écouter les bruits des habitants de la forêt , nous chaussons nos bottes en caoutchouc direction les marécages pour aller chasser l’anaconda !! Apres 2h a remuer marecages et feuillages, a scruter les arbres, nous reviendrons malheureusement bredouilles, mais plein de piqures ! Car si l’anaconda est resté aux abonnés absents, les moustiques eux étaient bien présents ! Nous aurons quand même vu de beaux specimens : caimans, araignées, lézards en tous genres, et aras bleus !
L’apres midi sera dédiée a la peche aux piranhas avec pour appât des morceaux de boeuf. La pêche sera bonne : 14 piranhas pour notre repas de ce soir !

Derniere journee dans l’amazonie : nous partons en pirogue observer les dauphins et eventuellement nager avec eux. Mais vu la couleur de l’eau, et etant donne que nous avons vu des caimans 20 minutes avant, nous ne ferons pas preuve de courage et resterons sur le bateau pour admirer les dauphins.
Il est temps pour nous de rentrer a Rurrenabaque afin de reprendre un avion pour la paz. Encore une fois, notre avion sera decalé de 8h, de quoi nous laisser le temps de flaner un peu dans la ville.
Retour a la paz, nous resterons ici une petite journée le temps de faire nos derniers achats, lessive et réservation de ticket de bus. Et le lendemain, nous partirons vers la dernière étape de notre séjour bolivien : le lac Titicaca.

Départ 8h de la Paz pour 4h de route vers Copacabana ! Comme ca, vous aurez surement l’impression que nous allons au chaud sous les cocotiers, mais non, nous partons vers une ville portuaire perchee a 3800m d’altitude ! Pas de cocotiers ni de sable blanc, l’eau du lac est a 9°C !
Sur le trajet, tous les passagers seront sommés de bien vouloir descendre du bus afin de prendre un bateau et traverser un bras du lac pendant que le bus lui aussi traversera le bus en barque ! Nous ferons escale dans un petit village où se tient la fête du village : une cinquantaine de personnes dansent et jouent de la musique, suivis par d’autres déjà bien éméchés une bière a la main !
Arrivés a Copacabana, nous repartons dans la foulée a bord d’un bateau pour nous rendre sur la Isla del Sol, a 2h de navigation. Nous arrivons a Yumani, le village du sud de l’île, un village construit sur la montagne. En haut d’un grand escalier inca, et après 45min de grimpette fatigante, nos gros sacs sur le dos, nous arrivons sur la crête de la montagne, au point le plus haut du village . Et c’est la que nous elirons domicile pour les 2 prochaines nuits ! Sur l’ile, on revient a des hebergements tres tres basiques : un lit dans une piece mal isolee, une fenetre reparee au scotch, et avec électricité limitée et eau à utiliser avec parsimonie !
Une seule douche chaude possible, 3minutes maximum, et une décharge en prime a chaque fois que l’on touche le robinet ! Le pommeau de la douche est directement relié aux fils électriques du chauffe eau – la douche version Claude François, on a testé !

Mais ce confort rudimentaire est largement compensé par la vue imprenable que nous avons sur le lac Titicaca – tel une mer, il s’etend a perte de vue sur environ 8400km2 a la différence qu’il est perché a 3812m. Au plus profond, il plonge a 280m, et est partagé entre le Pérou qui en détienti 55 %, et la Bolivie.

A l’aube, nous partons a la decouverte de l’ile, toujours en compagnie d’Aude et Marc : 3h de marche direction le nord de l’ile, et les ruines de Chinkana, des vestiges incas. Ce sentier des crêtes nous offre une superbe vue sur le lac et la cordillere royale au fond.
Depuis les ruines, on grimpe au sommet d’une colline pour atteindre les 4000m, et une vue imprenable sur le lac Titicaca. Encore 45min de marche avant de rejoindre le village de Challapampa, au nord, baigné par la lac qui vient glisser sur la plage de sable clair.
On continue notre rando, on enchaine les grimpettes jusqu’a la crête et les descentes jusqu’au niveau du lac, on croise des ânes, lamas, on traverse des petits villages , on échange quelques mots avec les villageois. On se régale de ce spectacle qui s’offre a nous.
Et apres 15km de montées descentes, a osciller entre 3800 et 4000m, nous voila de retour a Yumani, a l’heure pour admirer le coucher du soleil un verre de vin a la main !

Demain, nous reprenons le bateau vers Copacabana, puis le bus direction le Perou, prochain et dernier pays de notre aventure…

———————————————————–

On quitte la Bolivie avec un sentiment de trop peu encore une fois : le pays nous aura offert une diversité incroyable de paysages : salar, sommets enneiges, Amazonie, parcs nationaux sublimes, villes historiques superbes. Les boliviens, bien que peu acceuillants au premier abord, sont en fait d’une gentillesse incroyable et toujours prets a nous aider. Dans leur tenue traditionnelle, ils nous auront offert un depaysement total ! Le seul hic c’est qu’ils n’aiment pas ou plus etre pris en photos … aussi lorsque nous leur demandons l’autorisation de les prendre, c’est a un Non ou contre remuneration que nous ferons face, ce que nous refusons totalement. Ce sont donc des photos de dos, ou des photos volées que nous ramenerons dans nos valises. Dommage.

Autre point qui ne nous manquera pas : la gastronomie bolivienne !! Le menu traditionnel se compose de soupe de riz, pâtes ou quinoa, puis poulet riz blanc et frites pas cuites ! Et ce, midi et soir ! Avec en dessert lorsqu’il y en a un : de la gelatine ! Petite variante sur la Isla del Sol : au lieu du poulet, c’est de la truite que nous aurons le plaisir de manger, mais toujours accompagnée de riz blanc, et frites pas cuites….
Heureusement sur les marchés, on trouve des avocats et des fruits, de quoi varier les plaisirs !

Publicités
Un commentaire

Une réflexion sur “Bolivie – 5/6 au 4/7

  1. jujuvivi

    Merci encore pour les photos qui sont tres belles et merci Agathe pour ses explications…..gros bisousde nous 4

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Propulsé par WordPress.com.

%d blogueurs aiment cette page :